Mouloukou à Monénembo: « L’hystérie et l’obsession vous gagnent »

Monsieur MONÉNEMBO,

Votre énième sortie sordide, n’est que vaine tapage de voix et lamentations. Vous n’avez aucune crédibilité, légitimité pour parler au nom des sans voix d’une Guinée unie et qui au fond vous n’avez jamais envié, chéri, respecté.

En effet, votre parcours démontre aux discernants, aux yeux de tous que vous n’êtes qu’un chétif, une âme du bas astral, un errant sans voie, une entourloupe, une souillure pour la Guinée et pour l’Afrique, la lie du peuple, un dramaturge frustré au bord de la crise de nerf depuis 40 ans, un nègre de maison sociopathe du langage littéraire, le focart noir, le Charlie Hebdo de la Guinée, un fossoyeur, un vain écrivain pédant, un profane, faux prophète prêtentieux, prêchant sans aucune accreditation.

Vous vous attaquez par folie, cent fois et sans foi « iman » aux imams de la nation, sous couvert que l’ami de votre ennemi est votre ennemi, mais vous ne rendez service à personne.

L’hystérie et l’obsession vous gagnent et, votre conspiration, constipation chronique à l’histoire de la Guinée vous empêche d’être en paix avec vous-même et avec le peuple.

Vous ressemblez littéralement au Gollum dans « Le Seigneur des anneaux » avec votre sadique intention de vouloir vous accaparer de la Guinée comme votre trésor, et ce, pour une réédition de son histoire. Mais l’histoire de la Guinée n’est pas une œuvre pittoresque que vous pouvez façonner à votre guise.

Vous avez passé toute votre vie à fuir, à servir d’autres nations et en profanant, piétinant la vôtre. A vous lire parfois, je ne vois que la satire de Charlie Hebdo, qui au nom d’une liberté d’expression, s’accorde ironiquement sans faire rire personne, le droit au blasphème et qui cependant inspire dégoût aux croyants et même aux non-croyants.

A lire aussi :   Agriculture : le budget est passé de 600 milliards à 1 900 milliards GNF

Ahmed Sékou Touré est et demeure le père de la nation guinéenne. L’imam, a-t-il raison de faire son éloge, certes. Savez vous que la mosquée fayçal était après son inauguration dans le top 5 des mosquées du monde entier, de par son architecture. Savez-vous qu’Ahmed Sékou Touré est l’homme qui a planté des arbres en Arabie Saoudite ?

Savez-vous qu’Ahmed S. T donnait le rang de Ministre à l’imam qui dirigeait la prière dans la plus grande mosquée de Conakry et qui présidait le conseil islamique national ? Qui disait » que : “Même si tous les Arabes, extraordinairement, abandonnaient l’Islam, nous Guinéens, nous resterons musulmans. »? Savez-vous qu’au temps du défunt président, c’était la compagnie Air Guinée qui conduisait les Guinéens à jeedah pour le pèlerinage ? Les Guinéens avaient un régime spécial et ils étaient des invités d’honneur de cet endroit sacré contrairement à beaucoup d’autres nations.

Savez-vous que Conakry était la capitale de l’islam noir ? Savez-vous qu’il a présidé le Comité islamique des bons offices entre l’Irak et l’Iran ? Savez-vous que des prestigieux imams de la Mecque et Médina défilaient à Conakry durant l’Ancien Régime ? Savez-vous que le roi Hassan 2 avait mobilisé tout un armada d’imams pour prier sur le corps du camarade Président ? Savez-vous combien de chefs d’États et de représentants des autres nations étaient présents à ses obsèques, au point même que l’aéroport qui porte aujourd’hui son nom ne puisse accueillir tout le monde ? Certains dirigeants étaient même contraints d’atterrir dans les pays limitrophes pour rejoindre Conakry !? Donc Monsieur l’écri-vain, vous parlez d’un homme que vous ne pouvez égaler sur aucun plan. Curieux parcours pour quelqu’un que vous qualifiez de tyran.

A lire aussi :   Exclusif: Voici pourquoi la Guinée a été classée sur la liste américaine des pays trafiquants d’êtres humains

Si vous êtes honnêtes dans votre indignation, dénonciation, que je considère calomnieuse, parcellaire et partiale, pourquoi ne relatez-vous pas au peuple comment le commandant Boiro a été assassiné ? Les faits sont têtus n’est-ce pas ?

Pourquoi séance tenante, vous ne parlez jamais des milliers de citoyens arrêtés exécutés, égorgés, décapités sans jugement après le décès de l’homme du peuple sous prétexte qu’ils étaient du régime précédant? N’avez-vous pas soutenu ce coup d’État, sans doute festoyé à l’idée de rentrer de l’exil animé d’ un esprit de haine et de vengeance ?

Vous nous sortez un rapport mensonger qui ne fait nullement la fierté de l’Amnesty International en parlant de 50.000 victimes sous le régime de la révolution. Mais Monsieur, en 1958, 50.000 était le nombre estimatif d’habitants de Conakry. Étrange, n’est-ce pas ? Mais au fond, comment pouvons nous en vouloir à Amnesty International quand on sait que son rapport est sans doute basé sur de faux témoignages de gens comme vous, des gens qui n’ont jamais aimé leur pays. Néanmoins nous porterons plainte contre Amnesty pour divulgation de fausses informations.

Tout ce que vous avez voulu durant votre cavale, c’est que Ahmed Sékou Touré meurt comme Kadhafi, qu’une corde lui soit jetée au tour du cou comme Saddam Hussein, qu’on l’abat comme Malcolm x, ou qu’on le jette dans l’acide, démembré, édenté comme lumumba…

Quelle justice souhaitez-vous appliquer à ceux qui ont massacré des manifestants au stade du 28 septembre 2009 ? La justice de Dieu, le talion ? Plus de deux cents familles endeuillées et des femmes violées !

A lire aussi :   Tanzanie: la polygamie pour lutter contre la prostitution ?

Quelle justice souhaitez-vous donner à ceux qui ont tué les Guinéens dans leurs sommeils et dans les rues de Conakry… Lors de l’agression du 22 novembre 1970 ou le nombre de victimes s’élevait cette fois-ci à 360?

Vous parlez de Moïse, de Jésus et de Muhammad ! Et bien appliquons la sentence de Dieu qui est parfois une mesure dissuasive. Vous préférez quoi, peut-être l’éjection létale comme aux États-Unis…?

Je fini par conseiller les lecteurs de faire très attention et de ne pas ouvrir leurs cœurs aux mensonges, puisque plus le mensonge est gros plus certains y croient. Les premiers versets du coran parlent de la plume et, dans d’autres versets, Dieu met en garde certains écrivains de s’égarer et d’égarer leurs peuples en plongeant leurs mains dans les écritures. Et même une sourate du coran porte le nom de la plume. Donc ayez un esprit critique, prenez du recul surtout en lisant un Monsieur comme un Thierno MONÉNEMBO

Bon ramadan à tous et à toutes.

Wassalam

Mouloukou