Guinée : 117 cas de viols enregistrés de janvier à mars 2022 (OPROGEM)

Les cas de viols et autres violences basées sur le genre (VBG) ont atteint des proportions inquiétantes en Guinée. Rien que pour le premier trimestre de l’année 2022, quelques 117 cas de viols, dont 77 sur des mineures, ont été enregistrées. L’annonce a été faite par l’Office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM) à l’occasion d’une conférence de presse animée le weekend dernier à Conakry.

Les chiffres fournis par l’OPROGEM font froid dans le dos. Les violences basées sur le genre (VBG) connaissent une explosion inquiétante. Selon Lieutenant Djénabou Sadio Diallo, la cheffe section enfance à l’OPROGEM, son service a enregistré 117 cas de viols, dont 77 sur des mineures

Au cours de sa communication, Lieutenant Djénabou Sadio Diallo a également fait savoir que 40 cas d’enlèvements ont eu lieu au cours du 1er semestre 2022. Sur ces 40 cas, 22 enlèvements concernent des garçons pour 18 filles.

Pour ce qui est des cas d’abandons d’enfants, 54 cas ont été notifiés à l’OPROGEM et concernent 20 garçons.

La cheffe section enfance à l’OPROGEM a également indiqué que 14 cas de séquestrations, dont 10 filles, ont été enregistrés par ses services.

Pour ce qui est des mariages forcés ou précoces, 27 cas ont été enregistrés sur l’ensemble du territoire de janvier à mars 2022, a indiqué Lieutenant Djénabou Sadio Diallo.

Par la rédaction de fimguinee

A lire aussi :   "Ma femme m'a violé pendant 10 ans"