Corée du Nord: Kim Jong Un ordonne un « confinement national » après un premier cas de Covid-19

La Corée du Nord a officiellement confirmé jeudi 12 mai son premier cas de contamination au Covid-19, à Pyongyang. L’État a décrété un confinement national.

Kim Jong Un « a appelé toutes les villes et tous les comtés du pays à confiner minutieusement leurs territoires et à organiser le travail et la production après avoir isolé chaque unité de travail, chaque unité de production et chaque unité d’habitation les unes des autres », afin de bloquer la propagation du « virus malveillant », a déclaré l’agence de presse officielle KCNA.

La Corée du Nord s’est longtemps vantée de sa capacité à tenir le virus à distance et n’avait pas signalé à l’Organisation mondiale de la santé le moindre cas confirmé de Covid-19. Selon l’institution, la Corée du Nord avait mené, en 2020, 13’259 tests anti-Covid, qui se seraient tous révélés négatifs.

Le 26 juillet 2020, Pyongyang avait annoncé un premier cas « suspecté » de coronavirus, un cas qui s’est finalement avéré négatif, alors que les pays voisins, la Chine et la Corée du Sud, avaient subi de plein fouet la pandémie depuis le début de l’année. A la même période, dès la fin du mois de janvier 2020, la Corée du Nord avait rigoureusement fermé l’ensemble de ses frontières et imposé des confinements drastiques, des mesures expliquant, selon les communications officielles de l’époque, les résultats hors du commun du pays en matière de gestion des épidémies.

La Chine à la rescousse

Dans ce contexte, la diplomatie chinoise a exprimé sa « compassion » face à la situation sanitaire chez son voisin, dont aucun des 25 millions d’habitants n’est vacciné. La Chine a donc offert d’aider la Corée du Nord à combattre le coronavirus,

A lire aussi :   Burundi : Plus de 1400 morts entre avril 2015 et juin 2017 (ONG locale)

« En tant que camarade, voisine et amie, la Chine est prête à apporter son entier soutien et son aide à la (Corée du Nord) dans son combat contre l’épidémie », a assuré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Les deux pays sont étroitement liés depuis la Guerre de Corée (1950-53), durant laquelle Pékin a volé au secours des communistes coréens contre les Etats-Unis.