Revue de presse du mercredi 20 avril 2022 avec Mamadou Saliou Bah

Le site mosaiqueguinee s’invite au ministère de la santé. Selon le quotidien, le département est au cœur d’un scandale lié à une douteuse passation de marché public pour l’acquisition de produits pharmaceutiques pour des soins obstétricaux et néonataux d’urgence pour les différentes structures sanitaires du pays. Le contrat selon mosaiqueguinee qui avait été attribué à SOGUIMAP en 2020, suite à un appel d’offres, vient d’être mis en cause par l’actuel patron de la santé, qui n’a pu en donner, jusqu’ici, aucune raison légale. Le marché déjà attribué est résilié sans aucun fondement légal, puis attribué sous forme de gré à gré à la société de droit chinois, pourtant bannie du circuit des affaires en Guinée, informent nos confrères. Toujours dans le secteur de la santé, le CNRD en ordre de bataille contre les faux médicaments et cliniques clandestines barre en sa une kalenews.org. Après analyse de la problématique des faux médicaments et de la floraison des cliniques clandestines dans le pays, le président du Comité national de rassemblement pour le développement a instruit le CNRD à se joindre aux structures compétentes afin de mener une lutte sans merci contre les deux fléaux devenus un problème de santé publique, écrit kalenews.org.

Au Sénégal, les quotidiens se préoccupent de la pénurie de kérosène annoncée par la direction générale de l’aéroport international Blaise-Diagne, malgré les assurances données mardi par la ministre du Pétrole. Le quotidien wox populi qui cite la patronne de santé annonce que la situation est très tendue, mais le Sénégal n’est pas en rupture d’approvisionnement’’. Sud quotidien lui, annonce que les opérations de ravitaillement sont interrompues pour deux semaines’’ tout en précisant que la pénurie est due à la guerre en Ukraine. Walfquotidien lui invite les avions à destination de Dakar de prendre toutes les dispositions avant d’atterrir sur le tarmac de l’aéroport international Blaise-Diagne.

A lire aussi :   Coronavirus: des Africains expulsés de leurs hôtels en Chine

Au Mali nos confrères s’intéressent au grand oral du premier ministre Choguel Maiga annoncé ce jeudi devant les conseillers du CNT. Pour le site maliweb, Même s’il est établi que l’interpellation du gouvernement, en séance « questions d’actualité » des parlementaires non élus du CNT, n’est pas une première le contexte de l’invitation est tout particulier. Il est plein de défis et de dépits surtout qu’il revêt un caractère « très important » aux yeux des représentants supposés du peuple malien, au point que le président de l’organe législatif provisoire, le Colonel Malick Diaw l’a annoncé dès l’ouverture en avril de la session parlementaire en cours. Histoire de jauger davantage le taux de réalisation du plan d’action gouvernementale indépendamment des évaluations périodiques. Les Maliens veulent savoir exactement l’état d’avancement du processus de transition ainsi que le chronogramme détaillé de la période transitoire écrit malijete.

Par Mamadou saliou Bah