Côte d’Ivoire: le président Alassane Ouattara a nommé un vice-président

Alassane Ouattara s’est enfin décidé à nommer un vice-président conformément aux dispositions de la Constitution qu’il a fait modifier en 2016. Son choix s’est porté sur un de ses anciens collègues à la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Alassane Ouatta a porté son choix sur Tiémoko Meyliet Koné, actuel gouverneur de la BCEAO pour le suppléer à la présidence de la République. Le désormais ex-gouverneur de la BCEAU devient le premier vice-président de l’ère Ouattara. Son choix a été porté à la connaissance du SENAT et de l’Assemblée Nationale par Alassane Ouattara, dans un discours sur l’état de la Nation.

Dans une salle de la Fondation de Yamoussoukro archi-comble, Ouattara a vanté les mérites de Koné Tiémoko qu’il qualifie de grand technocrate. Après avoir fait ses classes à la BCEAO, il lui demande de venir se mettre au service de son pays, la Côte d’Ivoire. Sous les acclamations du public, le nouveau vice-président s’est présenté avant de se rasseoir.

Depuis quelques jours, le nom de Koné Tiémoko avait été dévoilé par l’investigateur cagoulé Chris Yapi. En confirmant ce nom, Ouattara donne encore du crédit aux sorties de cet investigateur. Sept chefs d`Etat ouest-africains réunis en sommet extraordinaire à Lomé avaient comme nouveau gouverneur de la Banque centrale des Etats d`Afrique de l`Ouest (BCEAO) Tiémoko Koné Meyliet, en remplacement de Philippe Dacoury-Tabley, en 2011.

M. Meyliet a été ministre de l`Urbanisme de l`ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et ancien directeur de cabinet de Guillaume Soro, l`actuel Premier ministre de Côte d`Ivoire. Il a été désigné pour un mandat de six ans, à l’époque. Ouattara dit de lui que c’est un homme de consensus. On le verra à l’œuvre, s’il n’est pas juste là pour inaugurer les chrysanthèmes.

A lire aussi :   Grèce : Crash d’un avion militaire

Afrikmag