Revue de presse de ce mercredi 06 Avril 2022 avec Mamadou Saliou Bah

A la Une des quotidiens ce matin, 2e round des auditions des dignitaires du régime Alpha Condé. Les jours se suivent et se ressemblent pour les anciens dignitaires du régime Condé. L’ex premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, Oyé Guilavogui, Mohamed Diané, Damantang Albert Camara, ont été longuement auditionnés hier dans les locaux de la direction centrale des investigations judicaires de la gendarmerie nationale, rapporte le site convergence gn .com. Et comme lors du premier round des auditions, Les anciens cadres du régime Alpha Condé, sont rentrés libres chez eux. Mais ils sont invités encore a se présenté ce mercredi devant les officiers de la DCI-GN pour la suite des auditions axées sur le fond des faits présumés de « détournement de dénier public, blanchiment d’argent, enrichissement illicite ou encore corruption renchéri convergence gn .com. Inquiets du sort de leurs clients les avocats des anciens ministres interpellent la CRIEF, écrit en sa Une Africaguinée. Les avocats des anciens ministres de l’ancien régime sont agacés par le traitement “infligé” à leurs clients à la Direction centrale des investigations judiciaires rapporte le quotidien en ligne. Les avocats dénoncent la violation des règles de procédure et surtout la démarche « cavalière » par laquelle les anciens haut commis sont convoqués renchéri africaguinée. L’autre journal en ligne mosaiqueguinee, annonce que les dossiers de l’ancien premier ministre Dr Kassory Fofana, Oyé Guilavogui, Mamadi Camara, Bouréma Condé, Damantang Albert, Zakaria Koulibaly, pourraient être transférés devant la chambre d’instruction de la cour de répression des infractions économiques et financières. Sur le continent au Sénégal, les quotidiens commentent les promesses du président Macky Sall tenues lors de la célébration de la fête nationale. Lors de la célébration du 62e anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté nationale, le président de la Macky Sall a lancé un appel général des sénégalais pour la valorisation des produits agricoles, d’élevage et de pêche pour lutter contre la hausse des prix des denrées alimentaires et autres produits importés, écrit le quotidien national le soleil. WalfQuotidien parle d’un ‘’dur et tardif réveil de l’Etat du Sénégal concernant la souveraineté alimentaire du pays. ‘’Le journal estime que le Sénégal est dos au mur face au déchaînement des cours mondiaux’’, ‘’En dix ans à la tête du Sénégal, le président Macky Sall a injecté des milliards dans l’agriculture pour en être [réduit] à fixer encore des objectifs d’autosuffisance alimentaire. Preuve que les directives présidentielles n’ont pas été appliquées comme elles devraient l’être (…) Le Sénégal (…) doit produire par et pour lui-même, afin de se prémunir des disettes’’, commente WalfQuotidien. Au Burkina, les journaux reviennent sur l’adresse à la nation du président de la transition sur la situation sécuritaire du pays. Dans son adresse à la Nation le président du Faso, le lieutenant-colonel. Paul-Henri Sandaogo a réaffirmé son engagement à refonder la Nation burkinabè et à venir à bout de l’hydre terroriste, rapporte le quotidien nation du Burkina Sidwaya. Le chef de l’Etat Burkinabé appelle à des négociations avec les groupes armés écrit le journal lepays qui se demande si « la thérapie de Damiba sera la bonne ». Nos confrères du journal wakatsera présument que la thérapie Damiba pourrait donner des résultats probants à condition que tous les Burkinabè croient adhèrent.

A lire aussi :   Alerte: Attaque terroriste à Labé ou simple crime de bandits ?

Par Mamadou Saliou Bah