Des militaires maliens et des mercenaires russes accusés d’avoir commis un massacre à Moura

L’armée malienne et des  mercenaires russes de Wagner sont accusés d’avoir commis un crime à Moura. D’après le bilan dressé par le magazine Jeune Afrique, 200 et 400 personnes environ auraient été tuées, la semaine dernière, dans ce village du centre du Mali. 
Selon les ONG locales et les sources onusiennes, les  faits se sont passés dans la période du 27 mars au 1er avril.
Pour l’instant, les raisons de ce massacre ne sont pas encore connues mais  des témoignages de survivants fusent de partout. Il faut rappeler que « fin mars, les Fama et les hommes de Wagner  qui les accompagnent en opération dans cette zone depuis janvier auraient été informés que des membres de la Katiba Macina, liée au groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM) étaient présents à Moura », renseigne- t-on.
« Ce village se situe au cœur de la zone inondée, contrôlée depuis plusieurs années par les hommes de la Katiba Macina. Mais cela ne veut pas dire  que tous ces habitants sont des djihadistes ou qu’ils sont  liés au groupe djihadiste », souligne un bon connaisseur de la zone.
Pour preuve, « le 27 mars, une foire avait eu lieu à Moura. Ce jour-là, selon une de nos sources, plusieurs hommes armés appartenant à la mouvance jihadiste étaient bien présents dans le village pour se ravitailler .En fin de matinée, des hélicoptères de l’armée malienne survolent le village  et se mettent à tirer indistinctement sur les habitants. Puis, les appareils se posent au sol. Plusieurs militaires maliens et mercenaires de Wagner en sortent, pénètrent  dans le village et tirent à leur tour sur des civils. Des renforts viennent ensuite les assister. S’en suivent trois jours d’encerclement  et d’occupation du village », a-t-on fait savoir.
Autre source
A lire aussi :   Revue de presse du vendredi 15 Avril 2022 avec Mamadou saliou Bah