Rentrée scolaire 2019-2020 : Le dernier réglage des préparatifs avec l’IRE de Conakry

Dans le souci de bien réussir la rentrée scolaire 2019-2020, l’inspection régionale de l’éducation de la ville de Conakry a convoqué une réunion d’urgence préparatoire jeudi dernier à l’IRE de Conakry.

Cette réunion présidée par Léontine Sissoko inspectrice régionale de la ville de Conakry rencontre qui a connu la présence de certains cadres de L’IRE et des DCE, des chefs de sections pédagogiques, des assistants gestionnaires des ressources humaines régionale et communale de l’APEAE. Au centre des échanges, il a été non seulement question des préparatifs pour une bonne rentrée scolaire 2019-2020 mais aussi de faire le point de l’évaluation du plan d’action communal 2019-2020 par DCE.

Après avoir remercié les efforts de uns et des autres pour le bon déroulement de l’année scolaire écoulée, Mme Léontine Sissoko s’est dit mécontente de certains résultats de la ville de Conakry et a dénoncé des manquements au niveau de certains directeurs et chefs d’établissements qui produisent des faux candidats moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes.

Sur les préparatifs de la rentrée scolaire 2019-2020, Fodé Sylla directeur communal de l’éducation de Dixinn se dit déjà prêt car tous les travaux techniques sont bouclés pour cette pré-rentrée scolaire et il fallait attendre cette grande réunion directive de l’IRE pour qu’on ait tous les points pour ne pas badiner sur les éléments.

Quant à monsieur Bakary Camara, directeur communal de l’éducation de Ratoma a parlé des nouvelles infrastructures scolaires rachetées et mises à la disposition de la DCE de Ratoma. Selon lui, des propositions d’occupation de ces infrastructures ont déjà été déposée à l’IRE.

« Une mission de L’IRE et ma Direction ont travaillé sur l’effectif prévisionnel d’élèves, des enseignants, des besoins et excédents. Nous avons fait le redéploiement interne des excédents avant de rendre le reste à l’IRE. Nous avons fait la transition des élèves admis de l’élémentaire pour le collège et du collège pour le lycée. Nous avons également commencé a placé les attestations d’admission du CEE et des dispositions sont prises pour éviter des installations sans attestation », renseigne-t-il sur la gestion du personnel. Et Ibrahima Yattara, le DCE de Kaloum de poursuivre : « Une mission a été mise en place pour la supervision entre les écoles et les délégations scolaires. On a pris des dispositions pour des écoles en extensions qui ne sont pas achevées sur comment recevoir les élèves dans ces établissements qui sont dans ces états ».

« En ce qui concerne les préparatifs de la rentrée pédagogique, on s’est soumis à l’exercice de rationalisation du personnel en situation de classe à travers les services compétents et l’estimation des besoins en enseignant sur toutes les écoles de L’île de Los, c’est un problème très crustial chez nous on a 18 enseignants manquant », ajoute t-il.

A l’instar des autres DCE,  Ibrahima 2 Barry le directeur communal de Matam dit avoir à peu près les mêmes feuilles de routes que ses pairs mais la particularité est que le lycée- collège Bonfi ne doit pas recevoir d’élèves cette année à cause de sa vétusté. Cependant, dit-il : « Grâce à la bravoure de madame l’inspectrice régionale de l’éducation de la ville de Conakry nous sommes en très bonne voie pour récupérer un nouveau bâtiment qui sera prévu pour le collège 2 de Bonfi. Nos services techniques ont déjà fait le travail nous permettant de transférer tous les élèves de collège 2 Bonfi. Le lycée-collège Bonfi dans le nouveau bâtiment et une partie des élèves va occuper l’ancien bâtiment. Nous avons fait une première réunion avec l’association des parents d’élèves, des enseignants des deux groupes et représentants des deux groupes pour une rentrée scolaire sans faille ».

 En réponse Mme Sissoko, inspectrice régionale de l’éducation de la ville de Conakry s’est montrée déçu n’avoir pas entendu le nettoyage des établissements scolaires à quelques heures de la rentrée scolaire. Ce qui devrait être fait trois à deux semaines avant la rentrée administrative.

 Le chef de l’État Pr. Alpha Condé nous a aider à racheter beaucoup d’établissements dans les communes de Ratoma et Matoto. Il y aura des nouvelles créations qui rentreront en ligne de compte dès la rentrée scolaire 2019-2020 dont plus de 15 établissements primaires et secondaires. l’État est en train de nous aider à décongestionner les salles de classe », déclare-t-elle.

Moussa Kaba

 625254646

 

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport