Ramadan: Vers une détoxification – Jour 16 à la fin

Pendant la deuxième moitié du Ramadan, votre corps s’est complètement adapté au jeûne.

Votre côlon, votre foie, vos reins et votre peau sont en plein cure de détoxification.

“À à ce stade, dans le domaine de la santé, la fonction de l’organe devrait être rétablie à sa capacité maximale. Votre mémoire et votre concentration pourraient s’améliorer et vous pourriez avoir davantage d’énergie “, explique le Dr Mahroof.

“Votre corps ne devrait plus se tourner vers les protéines pour chercher de l’énergie. C’est à ce moment qu’il passe en mode ” famine ” et utilise les muscles comme source d’énergie. Cela se produit avec un jeûne continu et prolongé de plusieurs jours à plusieurs semaines” détaille-t-il.

“Comme le jeûne du Ramadan n’a lieu que de l’aube au crépuscule, il y a suffisamment d’occasions de nous rassasier d’aliments et de liquides qui fournissent de l’énergie. Cela préserve les muscles mais aide aussi à la perte de poids “, selon le médecin.

Alors, le jeûne est-il bon pour notre santé ?

Le Dr Mahroof répond par l’affirmative mais pose une condition.

“Le jeûne est bon pour notre santé parce qu’il nous aide à nous concentrer sur ce que nous mangeons et quand. Cependant, alors qu’une période de jeûne d’un mois peut convenir, il n’est pas recommandé de jeûner continuellement”.

“Le jeûne continu n’est pas un bon moyen de perdre du poids à long terme, car votre corps finira par cesser de convertir les graisses en énergie et se tournera plutôt vers les muscles. C’est malsain et ça veut dire que votre corps est en “mode famine”, avertit-il.

Il suggère que le jeûne épisodique (en dehors du Ramadan) – ou le régime 5:2 (jeûne pendant quelques jours par semaine entre deux jours d’alimentation saine), serait une alternative plus saine que le jeûne continu pendant plusieurs mois d’affilée.

“Le jeûne du Ramadan, pratiqué correctement, devrait vous permettre de refaire le plein d’énergie chaque jour, ce qui signifie que vous pourriez perdre du poids sans que votre corps brûle des tissus musculaires précieux” conclut le docteur Mahroof.

source:bbc

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport