Algérie : deuil national de trois jours après la chute d’un avion militaire

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a décrété un deuil national de trois jours à compter de mercredi, après l’accident d’un avion militaire qui s’est écrasé au décollage au sud d’Alger faisant 257 morts, selon un communiqué officiel.

Il a également “ordonné” que soit récitée en mémoire des victimes la Prière de l’absent vendredi, après la grande prière musulmane hebdomadaire, poursuit la présidence dans ce texte, publié par l’agence de presse d’Etat APS.

Un avion de l’armée s’est écrasé mercredi après son décollage de la base aérienne de Boufarik, à une trentaine de kilomètres au sud d’Alger.

Le bilan fait état d’au moins 257 morts, dix membres d‘équipage et 247 passagers, “dont la plupart sont des personnels de l’Armée nationale populaire ainsi que des membres de leurs familles”, selon le ministère de la Défense.

Rien ne filtre pour l’instant sur les causes réelles de cet accident. L’appareil accidenté, un Iliouchine-76, assurait un la laison Boufarik-Tindouf-Béchar.

Tindouf, près des frontières du Maroc et du Sahara occidental, abrite notamment le siège d’administrations de la République arabe sahraouie démocratique, proclamée en 1976 par les indépendantistes du Front Polisario.

AFP

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport