Guinée: Faut-il supprimer la subvention annuelle de l’Etat accordée à la presse privée?

La subvention annuelle accordée par l’Etat à la presse privée guinéenne était au menu des discussions lors des 46èmes assises de la presse francophone tenues récemment à Conakry. Certains participants ont plaidé pour la pérennisation de cette aide qui est un appui au développement des entreprises de presse. D’autres ont demandé la suppression de son format actuel, c’est-à-dire perçu par les médias en espèce sonnante et trébuchante.

Sékouna Keita, Commissaire et représentant de la haute autorité de la communication(HAC) aux assises tient mordicus à la seconde proposition. « La subvention annuelle que l’Etat accorde à la presse privée guinéenne depuis 2001, n’a pas permis d’améliorer la qualité professionnelle et managériale des entreprises de presse en Guinée. Il faudrait supprimer cette aide dans son format actuel et essayer de voir comment renforcer l’appui à la presse sous une autre forme », a-t-il étayé.

Poursuivant, M.Keita explique que la nouvelle forme de la subvention peut être par exemple: « une aide au renforcement de la capacité managériale, une aide à la formation des journalistes, une aide de voyage et d’étude etc. ».

Le doyen Souleymane Diallo, PDG du groupe Lynx-Lance avec un ton ironisant, déplore le fait que cette subvention ne sert pour certains patrons de presse que de s’acheter une nouvelle voiture ou de se marier avec une nouvelle femme.

Moussa Dicko

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport