Pharmacopée traditionnelle : Une alternative pour réussir là où la médecine moderne a échoué

Autrefois secrétaire de direction , Adja Kadie SOME a décidé de se réinvestir après sa retraite dans la pharmacopée traditionnelle, un
héritage qu’elle détient pour répondre aux nombreuses sollicitations.

Dans un environnement de maladies assez complexes et de manque de moyens financiers, vu les nombreuses sollicitations de la médecine
traditionnelle là où la médecine moderne a échoué, notre tradipraticienne tente de vulgariser sa production pharmaceutique en
vu de balayer les quelques doutes qui y subsistent.

Bien que certains médecins modernes émettent une certaine résistance à la médecine traditionnelle, heureux sont les malades qui on croisé la tradipraticienne sur leur chemin.

Droit Libre TV a rendu visite à la tradipraticienne.

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport