Santé: Attention aux aphrodisiaques !

source:wazaonline

Ces derniers temps à Goma, les jeunes jouent avec le feu sans le savoir en utilisant des aphrodisiaques (drogues, racines, comprimés) pour satisfaire la libido de leur partenaire et faire durer plus longtemps une relation sexuelle. Mais en prenant trop souvent ces produits, ils s’exposent à l’impuissance sexuelle. Témoignage.

Junior, mon cousin d’une quarantaine d’années, est père de quatre enfants. Il est infirmiers dans un hôpital.  Il y a dix ans, il utilisait des aphrodisiaques. Ces produits, censés permettre au sexe masculin de rester en érection pendant longtemps, ont en réalité réduit sa force sexuelle. « Sans cela, je savais que je ne pouvais rien. Dans une seule relation, je pouvais avoir cinq à six orgasmes avec les aphrodisiaques », raconte-t-il.

Une vie sexuelle qui se complique

Au début de son marriage, Junior satisfaisait sa conjointe. Mais rapidement et à cause des aphrodisiaques Junior voit sa vie sexuelle se compliquer. « Après mon mariage, je faisais l’amour à deux tours et le deuxième tour était difficile ».  

« Quand je vois les jeunes frères se préparer en conséquence en prenant des aphrodisiaques. Je bouge la tête et parfois j’ai tendance à pleurer  », dit-il l’air sérieux. Car une fois que le corps humain est habitué à ces histoires, les aphrodisiaques deviennent indispensables.

Le divorce

Les huit premières années de son mariage étaient roses. Mais la dose d’aphrodisiaques augmentait au fur et à mesure. « Avant et après la naissance de mes enfants tout allait très bien. Mais aujourd’hui j’ai divorcé. Avant, madame était habituée à trois tours de sexe. Mais 8 ans après je parvenais à réaliser précocement un tour. En trois ou quatre minutes tout était fini ».

Aujourd’hui Junior est seul et son ex-épouse a jugé bon d’aller voir ailleurs.  Comme lui, plusieurs hommes tombent en disgrâce sexuelle devant leurs femmes à cause de la surconsommation d’aphrodisiaques. Et c’est rare d’en parler, il faut briser les tabous !

« Les jeunes jouent avec le feu, l’usage des aphrodisiaques est une bombe à retardement, tôt ou tard ils en subiront les conséquences ». Les aphrodisiaques n’apportent pas le bonheur dans un couple. Si l’homme devient dépendant à ces produits stimulants, c’est sa « mort sexuelle » assurée. 

source:wazaonline

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport