GUINEE : Dr Ousmane Kaba s’exprime sur les 20 milliards USD obtenus avec la Chine

De passage à Bamako, récemment, le désormais leader du Parti des Démocrates pour l’Espoir-PADES,  Ousmane Kaba, nous a accordé un entretien. Le député de Kankan venait de boucler sa première tournée nationale qui s’est étendue sur plus d’un mois (Août –Sept). De ses ambitions aux défis socio-économiques de la Guinée, l’honorable Kaba donne sa lecture des choses sans langue de bois.

Ancien bras droit d’Alpha Condé, l’enfant de Karifamoryah secoue depuis quelque temps le gotha politique guinéen. Après avoir fermé la section du RPG à Kankan où il militait, Ousmane Kaba multiplie les meetings pour promouvoir son nouveau parti PADES. L’élu précise avoir effectué une tournée dans plus de 200 villages du Mandé afin que son parti, créé il y a  plus de 6 mois, soit connu de tous. «Depuis plus de 20 ans, le RPG et d’autres partis mènent la danse. Désormais la donne a changé et le PADES saura asseoir alternance », a expliqué le Dr Kaba, originaire de Haute-Guinée, bastion naturel d’Alpha Condé en recul depuis la dynamique du PADES.

Un litige avait opposé les deux personnalités du fait d’insultes proférées à l’endroit des malinkés par l’Exécutif. Depuis, le parlementaire a pris ses distances et fustige le pouvoir par des remarques suivantes entre autres : «les alternatives économiques de relance n’ont jamais été prises en compte par le pouvoir. Ce sont ces blocages qui ont conduit la Guinée à une récession économique sans précédent. Telles sont les causes de la conjoncture persistant en Guinée. Vu que les politiques ne veulent pas aller de l’avant  alors que les économistes doivent prendre le devant».

 La communauté guinéenne du Mali s’est limitée à relayer sa présence à Bamako en évoquant des rencontres politiques, mais du cours du week-end écoulé, la frontière commune Kourémalé a été prise d’assaut par une importante délégation conduite par l’ex-conseiller économique de la présidence Sékou Toureyah. En plus d’une garde rapprochée impressionnante, Ousmane Kaba était accompagnée de plusieurs cadres. Un cortège  quasi-présidentiel qui s’est arrêté à Siguiri pour une revue des troupes avant de mettre le cap sur Bamako d’où il compte regagner Conakry.

A Kankan, bastion du PADES, le quartier de  Komarala a été également pris d’assaut, tandis que le domicile du député ne désemplissait pas. De quoi inquiéter le pouvoir qui suit de près les faits et gestes de son ancien allié de la mouvance Arc-en-Ciel. La localité du Nabaya vient de faire peau avec la disparition subite des couleurs du RPG au profit de siège fédéral du PADES (Vert-Rouge). Un air de  désaveu pour le parti présidentiel, qui est donc sans domicile pour un moment. Alpha Condé l’aura appris à ses dépens lors de son passage la semaine passée pour les obsèques de l’érudit de la ville. Des rumeurs parlaient d’une visite du Président de l’UA chez Ousmane Kaba, mais finalement son cortège passera à vive allure sans crier gare.

Il faut signaler que les activités de l’ancien ministre des finances de plus en plus courantes ces derniers se sont intensifiées dans la foulée par nombre de rencontres avec des notabilités, des leaders religieux, la jeunesse de Kankan et tous ceux qui ont décidé de le suivre. L’actualité guinéenne portant sur la juteuse convention avec la Chine, le président du PADES n’a pas manqué de s’exprimer là-dessus.

L’honorable Kaba, en économiste averti, prévient que le deal des 20 milliards USD obtenus avec la Chine est une intention de prêt. Un coup de talon au régime Condé qui laisse espérer une pluie de milliards et un décaissement imminent pour entamer le développement total de la Guinée. Il somme par la même occasion l’Etat d’assurer la desserte en électricité en misant sur les barrages au lieu de l’achat continue de groupes électrogènes incapables d’assurer la demande et les besoins.

Cette tournée du député originaire de Karifamoyah annonce les couleurs pour la présidentielle de 2020. Notons que durant tout le premier semestre de l’année en cours, le parlementaire s’est consacré à un exercice similaire aux USA et en Europe afin de rallier la diaspora à sa cause. Désormais ça se passe du côté de son fief en Haute Guinée avant d’aborder les autres régions du pays où le parti est fortement implanté et représenté.  D’ores et déjà, Ousmane Kaba a confié qu’il est candidat aux futures législatives prévues en 2018. D’ici là, il est annoncé avec insistance sur les ondes des confrères d’AFRICABLE Télévision pour l’émission INVITE POLITIK. Affaire à suivre !

source:le témoin

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport