Confidence: « J’ai découvert que ma femme couche avec mon patron…pour moi »

Je souhaite garder l’anonymat et je voudrais dire un grand merci au site Afrikmag pour tous leurs conseils qu’ils partagent avec leurs lecteurs.

Je suis un homme et je suis Africain. En cette année de 2017, je viens de vivre la pire des humiliations, j’ai découvert que ma femme Adeline me trompait avec mon patron.

Quand j’ai eu mon BTS en comptabilité, j’ai cru que j’allais trouver du travail rapidement. Malheureusement, je suis resté pendant 5 ans au chômage. Je me suis résigné à faire le métier de Gérant de Cabine téléphonique.

Un Matin pluvieux en juin 2013, un homme me demanda de lui faire un transfert d’unités. Le monsieur me trouva tellement sympathique qu’il se mit à causer avec moi. Il m’expliqua qu’il voulait embaucher un chauffeur pour un salaire de 250 000 F CFA. J’étais stupéfait, je souhaitais avoir ce job. Je dis au Monsieur que j’avais un permis de conduire et de temps en temps mon cousin me laissait même rouler son taxi pour me faire de l’argent.

Il accepta de me faire passer un test.

Ce qui fut concluant car il m’embaucha après trois semaines d’essai. Ma femme et moi, nous avons célébré ce nouvel emploi. J’envisageai même d’aller faire la dote d’Adeline, oui elle était ma compagne depuis plusieurs années et m’avait  beaucoup soutenu. Il faut souligner que ces derniers temps elle était devenue un peu distante et froide, je ne comprenais pas.

A l’annonce de mon embauche, l’amour fou repris entre nous.

J’étais donc le bras droit d’un puissant homme d’affaires qui m’envoyait très souvent en mission pour aller superviser ses nombreuses plantations. Je n’avais plus le temps de roucouler avec Adeline, mais cela ne semblait pas la gêner.

Un jour, je rentrais plutôt que prévu de ma mission, je passais chez mon boss pour déposer des documents quand j’entendis des gémissements qui venaient de sa chambre. Cet homme était assez réservé sur sa vie amoureuse. Il m’avait simplement dit que sa femme vivait aux Etats Unis avec ses enfants.

La femme qui était avec mon patron criait tellement que je fus curieux de découvrir son visage. Je m’avançais et à travers la fente de la porte qui était restée ouverte, je jetais un coups d’œil rapide.

Je n’aurai jamais du jeter ce coup d’œil car je vis ma Adeline qui était sur mon patron. Quel Malheur! Je poussais un grand cri… je ne pouvais plus bouger. Mon cœur était serré dans ma poitrine… Adeline se cacha dans la douche et mon patron referma la porte.

autre source

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport