Aide-ménagère : un emploi au nom de la famille

Chaque année après les récoltes, de nombreuses jeunes filles en provenance de la Boucle du Mouhoun, la 3è région la plus pauvre du Burkina, affluent dans les grandes villes à la recherche d’un emploi.

Sans qualification, elles sont pour la grande majorité employées comme aide-ménagères à domicile, avec un salaire moyen de 12.500 francs CFA. Des filles fuyant la pauvreté de leur village, arrivent avec des objectifs bien définis : travailler pour s’en sortir, prendre soin de leurs familles et préparer leur mariage pour celles qui ne le sont pas. Si elles tiennent leur pari, la vie en ville peut parfois s’avérer difficile.

Par droitlibretv.net

A lire aussi :   Journée mondiale de la presse: Zakaria Camara fait le diagnostic de la presse audio-visuelle guinéenne
Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport