« L’opposition ne se déchirera pas pour une question pécuniaire », rassure Aboubacar Sylla porte-parole

 Il y’a de cela un peu plus de deux semaines, l’annonce d’un budget de 5 milliards de francs guinéens pour le fonctionnement de l’institution du chef de file de l’opposition guinéenne faisait des vives polémiques dans la cité. Mais, au sortir de sa dernière réunion tenue au QG de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), principal parti de l’opposition, cette question semble être enterrée par l’opposition. En tout cas, c’est ce qu’a dit son porte-parole.

Selon Aboubacar Sylla, cette question est désormais vidée, il y a eu un accord total sur la vision de l’opposition guinéenne en ce qui concerne cette histoire de budget et du rôle du chef de file. « Il y a eu une entente très parfaite autour de cette question. Je suis très heureux de vous dire que contrairement à ce dont l’on s’inquiétait l’opposition ne se déchirera pas pour une question pécuniaire. Elle s’intéressera désormais aux questions essentielles pour le développement du pays ainsi que pour l’avènement d’un régime démocratique », a-t-il indiqué.

Pour l’ancien ministre de la communication, dans certains pays, ils enregistrent la déchirure de l’opposition à cause des intérêts d’un camp ou d’un autre, mais cela n’arrivera pas en Guinée : « J’ai toujours dit que dans ce monde, on a vu des oppositions se déchirer sur des questions de stratégies électorales ou pour des questions de choix stratégiques ou encore pour des questions de leadership ou d’alliances ; mais, jamais pour des questions pécuniaires. L’opposition guinéenne ne donnera pas cette image dégradée d’une classe politique qui va se battre autour d’un pactole que l’Etat a mis à sa disposition démontrant, si cela arrivait, que c’est une classe politique sans conviction », a rassuré Aboubacar Sylla.

Sékou Oumar Gack

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport