Retour au calme à Abidjan et Bouaké

La situation est calme mardi matin à Abidjan et Bouaké, les deux principales villes de Côte d’Ivoire.

Lundi soir, le le gouvernement a annoncé un accord avec les soldats dont la mutineries a secoué le pays depuis vendredi.

Les tirs en l’air, omniprésents la veille aux alentours des camps militaires à Abidjan et Bouaké avaient cessé.

Côte d’Ivoire: les mutins acceptent l’accord

Les soldats mutins ivoiriens ont accepté l’accord du gouvernement destiné à mettre un terme à la révolte militaire qui a plongé le pays dans l’incertitude pendant quatre jours.

Depuis vendredi matin, les soldats ont tiré en l’air dans leur camp et manifesté dans les rues des principales villes de la Côte d’Ivoire, Abidjan, Bouaké et Korhogo.

C’est en novembre 2016 des militaires de Bouaké ont déclenché une mutinerie pour exiger le paiement d’une prime de 12 millions de francs CFA.

Les mutins sont pour la plupart d’anciens rebelles qui ont occupé le nord de la Côte d’Ivoire à partir de 2002 lorsque le pays a été coupé en deux après un coup d’Etat manqué.

En 2010-2011, ils avaient soutenu l’actuel président Alassane Ouattara pendant la crise post-électorale quand l’ancien président Laurent Gbagbo avait refusé de reconnaître sa défaite.

8.500 d’entre eux avaient été intégrés dans l’armée.

bbc

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport