Boké : Toujours pas d’accord entre manifestants et autorités

Une délégation gouvernementale conduite par le Ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba s’est rendue le samedi 29 avril, dans la préfecture de Boké. Une ville qui a été secouée en début de semaine par une violente manifestation de ses habitants. Cette mission avait pour objectif principal, de trouver un consensus avec les manifestants. Mais selon des informations locales, après trois heures de négociations avec les grévistes, aucun accord n’a pu être trouvé.

Le comité des jeunes grévistes, réclame entre autres : le retour immédiat des services sociaux de base, notamment l’eau et l’électricité. Une demande que le Ministre des Mines dit réfléchir avant toute réponse.

En attendant d’être situés sur leurs principales revendications, les jeunes ont décidé d’empêcher tout engin minier de circuler. Cela, ils vont barricader les artères menant vers Kolabounghi, zone d’exploitation de la bauxite. Une façon pour ces jeunes de ne plus perturber les mouvements des citoyens au centre-ville. Un violent affrontement faisant 20 blessés dont un gendarme a éclaté le mercredi 26 avril 2017 entre les manifestants et les forces de sécurité dans la préfecture de Boké.

Pour exprimer leur ras-le-bol, les manifestants ont incendié, une ambulance transportant un malade et plusieurs autres engins roulants.

 

Sékou Oumar Gack

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport