Turquie: plus d’un millier d’arrestations à travers le pays

Un millier d’arrestations supplémentaires ces dernières heures en Turquie et toujours la même cible : de présumés partisans de la mouvance du prédicateur Fethullah Gülen. Les autorités turques poursuivent donc leur politique de purge, de répression massive entamée au lendemain du putsch avorté de juillet dernier.

C’est la première grande vague d’arrestations depuis le référendum du 16 avril gagné de justesse par le pouvoir turc. Mille arrestations lors d’une opération qui s’est déroulée tôt, ce mercredi matin sur la base de plus de 3 000 actes d’accusation. Une opération qui s’est déroulée dans toutes les provinces du pays et qui a mobilisé des milliers de policiers.

Les arrestations ont visé essentiellement des policiers justement, des fonctionnaires de police du ministère de l’Intérieur accusé d’appartenir à la mouvance de Fethullah Gülen.

C’est peut-être le signe d’une nouvelle série de purges, c’est en tout cas ce que croit savoir une partie de la presse aujourd’hui, Le Premier ministre Binali Yildirim avait évoqué il y a quelques semaines, un « changement de rythme et de méthode » après le référendum pour ces opérations policières. Des opérations qui devraient viser non seulement les partisans de Gülen mais aussi des milieux de gauche et les milieux pro-kurdes du pays.

RFI/Reporterguinee

 

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport