Circulation Routière : incident grave entre gendarmes et policiers au marché Niger

Ce matin 17 mars 2017 à 10 h 56mn, un colonel de la gendarmerie à bord d’une voiture 4×4 immatriculée VA, s’est arrêté sur la chaussée au carrefour du marché Niger non loin du restaurant le  »Damier ‘pour téléphoner. Sans tarder, son acte irresponsable crée l’embouteillage et bloque complètement la circulation. Les policiers au poste en ces lieux se sont approchés du Véhicule de l’officier de la Gendarmerie pour lui demander de bien garer son véhicule.

Au premier abord, notre officier de la gendarmerie a ignoré complètement les consignes du capitaine de la police et a continué paisiblement à converser. Ensuite, quand il a fini de téléphoner, au lieu d’obtempérer et quitter la chaussée, le colonel appelle en rescousse deux véhicules remplis de gendarmes. Sans demander même ce qui ce passe, ces subalternes se sont jetés sur le capitaine de la police. Ils l’ont pris on dirait un voleur et l’ont trainé pour aller le jeter dans leur véhicule. Sans tarder les autres policiers, surtout les policières de la routière ont réagi vivement pour empêcher les gendarmes d’agir. Une bagarre rangée de plus de 10 mn a alors opposé les deux corps de forces de l’ordre et de sécurité devant les femmes et autres vendeurs du marché.

Voyant la témérité des policiers à ne pas se laisser intimider, l’autre officier qui est dans l’un des deux véhicules venus en rescousse a demandé à ses subordonnées de battre en retraite. Heureusement que les policiers de la routière ne sont pas armés.

Pourtant la gendarmerie est le corps qui se fait respecter dans tous les pays du monde car le seul qui maitrise les lois. L’incident vécu aujourd’hui est vraiment regrettable et évitable si seulement le Colonel de la gendarmerie n’a pas voulu jouer à l’intouchable et l’omnipotent.

par Guineesite.com

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport