• Accueil
  • >
  • LA UNE
  • >
  • Alors qu’elle est dans la tourmente, la direction générale de la SEG entame une tournée de non sens

Alors qu’elle est dans la tourmente, la direction générale de la SEG entame une tournée de non sens

  • Par Moussa Diawara
  • 27 juin 2018
  • 0

Il y a quelques jours, nous vous annoncions dans un de nos articles que la syndicaliste de la société des eaux de de Guinée(SEG) Hadja Aminata Soumaré en complicité avec Mamadou Djouldé Diallo, le Directeur général se préparaient pour entamer une tournée dans les agences de la société des eaux de Guinée(SEG) de Conakry avec pour objectif de souiller la réputation du ministre Cheick Talibé Sylla et de Pépé Patrice Loua, le directeur général adjoint de la SEG.

Cette tournée a pu commencer ce mercredi à l’agence de la SEG à Enco5, selon une source sûre. La première étape d’une tournée dilatoire au cours de la quelle dame Soumaré a affirmé haut et fort que Mamadou Djouldé Diallo a été blanchi par les inspecteurs des finances. Elle a par la suite accusé Cheick Taliby Sylla, le ministre de l’énergie et de l’hydraulique d’avoir détourné des fonds de la SEG que ce dernier aurait perçu comme salaire. Sauf qu’elle n’a pas apporté la preuve de cette autre calomnie.

Pourtant, selon nos informations, les cadres de la SEG ayant bénéficiés de promotions ailleurs, continuent tous de percevoir régulièrement leurs salaires, les frais liés à leurs carburants, les prises en charge sanitaire et d’autres avantages à partir de ladite société. Cependant, l’exception est faite au Ministre Taliby Sylla qui a été injustement privé de ces avantages par Mamadou Djouldé Diallo, il y a plusieurs années.

Par ailleurs, le rôle d’un syndicat étant de défendre de l’intérêt des travailleurs, dame Hadja Aminata Soumaré rame à contre courant de ce principe universel. Au lieu de défendre les employés de la SEG qui se trouvent dans une situation de vie et de travail pitoyables, elle continue à intimider ces derniers et à défendre aveuglement les intérêts personnels de son DG et ses complices. 

En tout cas, les nombreux cas de malversations signalées par Pépé Patrice Loua à travers les rapports des commissaires aux comptes de 2011 à 2016 sont légions.

Affaire à suivre !

La rédaction

 

 

Share Button
PRECEDENT «
SUIVANT »

Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*