• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Pose de la première pierre de réhabilitation de la route Dinguiraye-Lansanaya-Gagnakaly

Pose de la première pierre de réhabilitation de la route Dinguiraye-Lansanaya-Gagnakaly

La Ministre des Travaux Publics (TP), Oumou Camara a procédé le Dimanche 5 novembre, à Dinguiraye à la pose de la première pierre des travaux de réhabilitation du tronçon Dinguiraye-Lansanaya-Gagnakaly pour une distance de 55 kilomètres, le délai d’exécution des travaux s’étend sur 6 mois.

Cette action s’inscrit dans le cadre de la réhabilitation des routes préfectorales et communautaires des régions et préfectures de la Guinée.

Selon la Ministre des Travaux Publics, Oumou Camara : « lors d’un séjour du Président Alpha Condé, à l’intérieur du pays les populations ont exprimé un besoin très important en termes d’infrastructures routières qui dépasse 50%. C’est pourquoi, le gouvernement conscient de la place des collectivités rurales dans le développement a instruit la réalisation de ces routes dans son programme au Ministère des Travaux Publics en 2016. C’est ainsi que nous avons engagé 52 projets de routes et 18 projets d’ouvrages de franchissements dans toutes les régions et préfectures du pays pour un développer durable et inclusif ».  

Pour la protection de ces routes, le département des TP envisage cette fois ci de nouvelles mesures: « Nous allons mettre en place des comités villageois de gestion de ces routes ».

Autre mesure envisagée est celle de mettre sur une liste noire toute entreprise qui ne respectera pas les délais d’exécution des travaux. : « La particularité de ce programme par rapport aux autres, ce que nous allons mettre en place des comités villageois de gestion des routes. Parce que nous avons constatés qu’après les travaux, une fois que l’entreprise quitte le chantier, personne ne s’occupe de l’assainissement des caniveaux et finalement l’eau remonte sur la route qui se dégrade. Aussi quant aux entreprises qui n’arrivent pas a réaliser les travaux seront mises sur une liste noire. Avant même qu’elles ne commencent elles doivent fournir une garantie bancaire. Et si elle ne fait les travaux, on saisit cette garantie pour donner à une autre entreprise afin que les travaux puissent continuer», a-t-elle annoncé.  

Un appel a été lancé aux différentes entités pour un accompagnement de l’entreprise afin de réaliser ces travaux dans le délai.

Sékou Oumar Gack 

 

Share Button
PRECEDENT «
SUIVANT »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*