• Accueil
  • >
  • Football
  • >
  • Football : le Cameroun désormais favori pour l’organisation de la CAN 2021

Football : le Cameroun désormais favori pour l’organisation de la CAN 2021

  • Par Moussa Diawara
  • 4 décembre 2018
  • 0

Qui de la Côte d’Ivoire ou du Cameroun abritera la Coupe d’Afrique des Nations 2021 ? Pour la CAF, le choix est fait, il s’agit du Cameroun. Mais la décision passera-t-elle sans controverse auprès de la Côte d’Ivoire désignée depuis 2014 pour la compétition ? Rien n’est moins sûr.

Changement de calendrier à la CAF qui entend décaler les trois prochaines éditions de la Coupe d’Afrique des Nations. Après avoir dessaisi le Cameroun de la CAN 2019, la Confédération africaine de football a annoncé son intention de confier l’organisation de l‘édition 2021 – initialement dédiée à la Côte d’Ivoire – au pays d’Afrique centrale.

“Nous avons pris cette décision de décaler, car nous avons vu que la Côte d’Ivoire aussi n’est pas prête pour 2021”, a expliqué ce lundi 3 décembre le président de la CAF Ahmad Ahmad, lors d’une interview sur Afrique Media TV. “Pour faire les choses de manières plus humaines, décalons toutes les CAN et donnons plus de chances et plus de temps au Cameroun pour qu’il réalise les infrastructures. On va les accompagner de près pour éviter que ça n’aille pas. En 2021, les Camerounais seront prêts. Et en 2023, on organisera la CAN en Côte d’Ivoire”, a-t-il ajouté, précisant qu’il s’agissait d’une décision du Comité exécutif de la CAF.

Zones d’ombre

Il demeure toutefois deux inconnues dans cette équation de la CAF. La première est le sort réservé aux Guinéens qui avaient hérité en 2014, à la surprise générale, de l’organisation de la CAN 2023. Seront-ils renvoyés à la CAN 2025 ? Le président de la CAF n’en a pas pipé un mot. L’autre incertitude, c’est la réaction des Ivoiriens à ce changement de programme impromptu. Accepteront-ils de lâcher l‘évènement à cette date au regard des investissements qui auront été consentis, surtout si les préparatifs sont achevés dans les délais, dans le respect des conditions posées ?

Quelque temps avant l’interview d’Ahmad Ahmad, le ministre ivoirien des Sports, Paulin Danho déclarait au micro de RFI : “(…) Nous avons été retenus pour 2021. Donc, nous devons être prêts pour 2021. Après, si nous sommes dans une situation où il faut négocier des glissements ou des choses comme ça, ça interviendra à l’issue d’une conférence, de rencontres…”.

“Nous travaillons en toute sérénité”, a-t-il ajouté, non sans rappeler des investissements de quelque 300 millions d’euros déjà engagés pour la réalisation d’infrastructures d’accueil.

Sur les réseaux sociaux, le débat est intense entre Camerounais et Ivoiriens qui rêvent de part et d’autre d‘être l’hôte de la plus prestigieuse des compétitions de football en Afrique.

africanews

Share Button
PRECEDENT «
SUIVANT »

Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*