• Accueil
  • >
  • DOSSIERS
  • >
  • « Exploitation de l’Afrique par la France » l’Italie lance un ultimatum a Paris

« Exploitation de l’Afrique par la France » l’Italie lance un ultimatum a Paris

  • Par Moussa Diawara
  • 21 janvier 2019
  • 0

Tensions entre la France et l’Italie. En effet, il y a quelques jours, le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio, assurait que la France appauvrissent l’Afrique tout en aggravant la crise migratoire. Face à de telles attaques, le ministère des affaires étrangères a décidé de réagir en convoquant ce lundi, l’ambassadrice d’Italie en France.

 Luigi Di Maio s’en prend à la France

Hier, Di Maio a effectivement tenu à afficher sa distance avec le gouvernement français, invitant d’ailleurs l’Union européenne à prendre des sanctions contre tous les pays – et en particulier la France – à l’origine de la crise migratoire et des nombreux décès en Méditerranée. “Si aujourd’hui il y a des gens qui partent, c’est parce que certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains” a notamment insisté le chef de file du Mouvement 5 étoiles, mouvement antisystème;

L’ambassadrice italienne, convoquée

Toujours selon lui, la France utiliserait ses anciennes colonies afin de financer sa dette publique via la création de monnaies et de richesses, directement sur place. Au cours de son analyse, Luigi Di Maio va encore plus loin en affirmant que sans l’aide de ces pays, l’Hexagone ne serait que la 15e puissance économique mondiale. Des propos « inacceptables et de sans objet », le cabinet du ministère souhaite afficher toute sa fermeté. Invitée à venir présenter des explications, Teresa Castaldo va devoir se montrer très constructive afin d’éviter que la situation ne s’envenime.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Salvini et d’Emmanuel Macron, de nombreuses tensions ont récemment éclaté entre les deux pays voisins, sur fond de crise migratoire. En effet, l’Italie accuse la France de renvoyer à la frontière italienne, les migrants ayant réussi à passer dans l’Hexagone. De son côté, le gouvernement français n’a de cesse de balayer d’un revers de la main ces accusations. Aujourd’hui, le problème semble être réellement profond.

africa24.info

 

Share Button
PRECEDENT «
SUIVANT »

Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*