• Homepage
  • >
  • CONFIDENCE
  • >
  • Confidences d’une femme désespérée : « Vous n’allez jamais croire ce que mon mari m’a fait subir»

Confidences d’une femme désespérée : « Vous n’allez jamais croire ce que mon mari m’a fait subir»

  • by admin
  • 2 Years ago
  • 0

Je suis une femme sénégalaise résidant aux États Unis avec mon mari. On est mariés depuis 5 ans et on a 3 enfants, dont 2 faux jumeaux. La dernière n’a que 10 mois et c’était une grossesse très difficile, mais alhamdoulilah sante yalla. Je n’ai rien à reprocher à mon mari. Bakh na, yaatou na beug neu nitt mashallah fonk ma fonk sama famille yeup tek si dou rater wakhtou diouli. Vraiment borom diam la mashallah. Lolou mo geuneu takh limou def bète ma ba khamouma fouma koy dioyé…

Durant notre vie commune, on n’a eu que 2 grosses disputes. Et toutes ces disputes étaient causées par ses échanges avec une fille qui s’appelle Seyni. Je voyais souvent des messages de cette Seyni qui disait aimer mon mari et qui disait qu’elle n’en pouvait plus d’être loin de lui, etc. J’avais cru comprendre sue cette Seyni était dans un état voisin du nôtre. La première fois il m’a dit que c’est juste une amie j’ai laissé passé. La 2e fois nak meu teugeul ko « bara mbaye mbourok beurre » bou saf sap wakh ko samay nietti deug je ne voulais plus entendre parler de cette Seyni. Il m’a assuré que c’était la dernière fois.

Par la suite il s’est racheté. Wakh bou nekh, nekhal bama baal ko. J’avais même oublié la fille tout se passait bien entre nous. Il y a 3 semaines ma mère est venu nous rendre visite suite à une maladie du coeur qui la fatiguait beaucoup elle est venue se soigner ici et elle a été hospitalisé. Donc depuis 10 jours je rentre très tard à la maison. Après le boulot je vais directement à l’hôpital tenir compagnie à ma mère defal ko mou lek, etc.

Et puis vendredi soir je me suis dit que je vais faire une surprise à mon mari. Directement après le boulot je suis passée faire des courses pour lui préparer un bon dîner et je suis rentrée. Quand j’ai ouvert la porte de la chambre sama adouna dafa touki. Mon mari était en train de faire l’amour avec sa « Seyni » ndekete yoo Seyni est un homme lui aussi. Je n’arrive pas à enlever cette image de ma tête. Soubhanallah. Kouma wakhone ni sama dieukeur goor djiguene leu ma wèdiko beu teude si souf. Bi meu koy firé meussou meu khalate ni Seyni goor leu…

Je n’ai pas tellement besoin de conseils parce que damay tass alakouli ali. Wayé dama beugone khelal sama moromou djiguene yi. Soyez vigilantes mesdames. Mefiez vous de certains hommes trop « parfaits ». Légui homosexuels yi da niouy tak diabar di ko mboubo pour sauver les apparences. Kii yak na sama adouna yak sama adouna dome yi. Wayé bayinako ak yalla

Par BuzzSenegal

Share Button
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Previous «
Next »

Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS SUIVRE

PLUBLIREPORTAGE

SEXUALITE

CONFIDENCE