• Accueil
  • >
  • CONFIDENCE
  • >
  • Confidence: « Cadre d’une banque, je suis amoureux d’une prostituée mais…

Confidence: « Cadre d’une banque, je suis amoureux d’une prostituée mais…

  • Par admin
  • 21 octobre 2017
  • 0

Jean-Charles Somié, Ivoirien de 37 ans et cadre dans une banque rencontre une prostituée lors d’une virée nocturne avec ses amis. Depuis lors, il n’arrive plus à l’oublier. Proposant de l’épouser, la jeune femme accepte mais refuse d’abandonner son métier

 Après 14 ans passés en Europe, j’ai décidé de rentrer au pays pour être près de ma famille. Après plusieurs semaines de prospection, j’ai reçu une proposition d’une grande banque en Côte d’Ivoire. Ce que je n’ai pas tardé à accepter.
 Dès mon arrivée, je me suis vite fait remarquer positivement. mes collègues m’appellent même la machine à travailler.

Après un mariage en France, qui a échoué, j’avais décidé de faire une pause dans ma vie sentimentale. je retrouve des amis d’enfance avec qui je commence à avoir des sorties.

Lors d’une virée nocturne avec mes amis, en novembre 2016, nous sommes arrivés dans une boite de nuit dans le quartier de zone 4. Là, une femme attire mon attention. C’est une prostituée à la recherche d’un client. mais je n’ai rien dit à mes amis.

Le lendemain, je retourne seul dans la boite de nuit à la même heure et aperçois la jeune femme. J’entame une discussion avec elle et paie la facture pour la nuit. Je l’amène chez elle et discute avec elle toute la nuit. Le lendemain et les jours qui ont suivi, les coups de fil et les rendez-vous se succèdent.

Deux mois après, j’avoue à cette prostituée que je l’aime et désire faire d’elle mon épouse. A son tour, elle avoue aimer le banquier et ajoute ceci « Mais, je ne peux pas abandonner mon métier ».Impossible de lui faire changer d’avis. « Elle dit qu’elle m’aime, mais ne peut abandonner la prostitution parce qu’elle aime ce métier ».

De jour en jour, mon amour pour elle, augmente. Et je ne peux pas l’oublier.

Que faire?

Share Button
PRECEDENT «
SUIVANT »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*