Burundi : Plus de 1400 morts entre avril 2015 et juin 2017 (ONG locale)

La ligue burundaise des droits de l’Homme (Iteka) a documenté 1426 personnes tuées et 432 autres portées disparues entre avril 2015 et juin 2017, a déclaré mardi à Anadolu, le président de cette organisation, Anschaire Nikoyagize.
« Depuis le début de cette crise jusqu’au 11 juin2017, la Ligue Iteka a documenté 1246 tuées et 432 portées disparues », a-t-il affirmé.

La Ligue Iteka a, en outre, promis de publier prochainement les détails sur l’appartenance ethnique et politique des victimes ainsi que les tranches d’âge et la localisation géographique des disparus.

« L’objectif de cet exercice est de contribuer à éclairer la population et les différents acteurs sur la nature de la crise qui secoue le Burundi depuis deux ans », a encore ajouté le président de la Ligue Iteka.

Le Burundi a plongé dans une grave crise, émaillée de violences, depuis le dépôt de la candidature du président Pierre Nkurunziza, en avril 2015, pour un troisième mandat « non-constitutionnel », selon l’opposition.

Les violences inhérentes à cette crise ont fait plus d’un millier de morts et poussé plus de 400 000 personnes à fuir le pays, d’après l’ONU et d’autres ONGs des droits de l’Homme.

Anadolu/Reporterguinee

 

Share Button
PRECEDENT «
SUIVANT »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*