• Homepage
  • >
  • SANTE
  • >
  • Covid-19 : Le monde se confine, la Guinée toujours ouverte !(Par Moussa Diawara)

Covid-19 : Le monde se confine, la Guinée toujours ouverte !(Par Moussa Diawara)

  • by admin
  • 5 Months ago
  • 0

Depuis l’annonce du coronavirus, la Guinée a enregistré officiellement en début de semaine son deuxième cas. Dans le monde selon nos dernières informations, la maladie a déjà fait plus de 8.000 décès et quelques 205.452 cas de contamination à la date du 18 mars dernier. Au moins 80.000 cas sont aujourd’hui considérés comme guéris, selon les mêmes sources.

Le nombre total de cas de contamination au coronavirus s’élevait mercredi à plus de 600 dans toute l’Afrique, dont 16 décès (6 en Egypte, 6 en Algérie, 2 au Maroc, 1 au Soudan et désormais 1 au Burkina), selon le dernier bilan de l’AFP établi mercredi à 18 h 30 GMT.

Pour freiner l’allure de la maladie qui se répand au son de la cloche certains pays africains comme le Niger, l’Afrique du sud, le Maroc, le Nigéria, etc. ont opté pour la fermeture des frontières terrestres et aériennes. D’autres ont privilégié le confinement des passagers qui rentrent soit dans un hôtel ou dans un centre d’observation fait à cet effet pour une période d’incubation de 14 jours. 

Le paradoxe guinéen

En Guinée, les autorités peine à se décider face à la pandémie ravageuse qui ne fait pas de quartier. Même l’appel fait par l’OMS demandant l’Afrique « à se réveiller face à la progression du coronavirus » ne fait pas apparemment sourciller le pays d’Alpha Condé. En tout cas, c’est le moins que l’on puisse dire partant du constat de terrain. On se rappelle que le gouverneur de Conakry au détour d’une déclaration fallacieuse a interdit tout regroupement de 100 personnes mais sans plus de précision. Question plutôt pertinente : Les plages, les boîtes de nuit, les bars café, les stades, les écoles et les transports en communs : taxis, bus, minis-bus ne sont-ils concernés par cette mesure ? si ! ces lieux et non des moindres constituent des facteurs de transmission par excellence du coronavirus. Aussi, à observer dans la plupart des lieux de regroupement publics et privés, les mesures préventives : Les seaux d’eau de javel+savon sont encore inexistantes à la grande dame de l’Etat et les administrateurs de ces sites qui ne sont plus à présenter comme des zones à risque. La négligence a déjà pignon sur rue même devant un danger imminent.

Quelle solution pour la Guinée face à la propagation de la maladie ?  

L’Etat doit arrêter de faire la sourde oreille en prenant toute la mesure de la chose »coronavirus », sinon le pire guette la Guinée. sinon, il risque d’avoir plusieurs milieux de morts sur ses bras. Comme beaucoup de pays, le confinement et la fermeture des frontières terrestres et aériennes pour des mesures préventives seraient la meilleure approche restrictive pour le pays afin d’éviter la propagation rapide de cette maladie plus puissante que la bombe atomique. Elle au moins on peut éviter ses dégâts par des négociations et la diplomatie. Mais la prévention est la seule solution pour moment en attendant de trouver un remède contre le coronavirus.

Par Moussa Diawara  

Share Button
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Previous «
Next »

Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS SUIVRE

PLUBLIREPORTAGE

SEXUALITE

CONFIDENCE