• Homepage
  • >
  • LA UNE
  • >
  • États-Unis : Donald Trump veut mettre fin au droit du sol

États-Unis : Donald Trump veut mettre fin au droit du sol

  • by admin
  • 2 Years ago
  • 0

Donald Trump a annoncé son intention de mettre fin au droit du sol, qui stipule que tout enfant né sur le territoire américaine à la nationalité américaine.

Le président américain, qui adopte une position de plus en plus dure à l’égard de l’immigration, a déclaré que le « processus » visant à mettre fin au droit du sol par décret exécutif est en cours, et qu’un changement aussi fondamental nécessite l’avis du Congrès.

« On m’avait toujours dit que vous aviez besoin d’un amendement constitutionnel. Vous savez quoi ? Ce n’est pas le cas », a déclaré Donald Trump lors d’un entretien avec Axios sur HBC.

« Vous pouvez certainement le faire avec un acte du congrès, mais maintenant ils disent que je peux le faire seulement avec un décret exécutif », a poursuivi le président.

Le dirigeant américain affirme que les États-Unis est le « seul pays au monde » qui autorise le droit du sol.

« Nous sommes le seul pays au monde où quelqu’un entre, accouche et l’enfant est alors citoyen américain pendant 85 ans, avec tous les avantages qui en découlent. C’est ridicule. Et il faut que ça cesse. Nous nous y employons. Cela sera fait…avec un décret présidentiel. »

Après la publication des déclarations de Donald Trump, la sénatrice républicaine Lindsey Graham s’est engagée à présenter un projet de loi au Sénat pour refléter cette proposition. Entre-temps, le vice-président Mike Pence a également affirmé que le président avait le droit d’invoquer un tel changement.

« La Cour suprême des États-Unis ne s’est jamais prononcée sur la question de savoir si la langue du 14e amendement, sous réserve de sa compétence, s’applique spécifiquement aux personnes qui se trouvent illégalement dans le pays », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Politico.

Plus tôt ce mois-ci, Michael Anton, un ancien fonctionnaire de l’administration Trump, a affirmé dans un éditorial du Washington Post qu’il était « absurde » que « le simple fait de naître dans les limites géographiques des États-Unis confère automatiquement la citoyenneté américaine. »

Cependant, toute initiative de Donald Trump visant à mettre fin à la citoyenneté de naissance ne provoquerait pas seulement la fureur des opposants, elle déclencherait presque certainement des contestations judiciaires qui obligeraient les tribunaux à se prononcer sur la constitutionnalité de ce droit.

En vertu de la loi sur l’immigration et la nationalité, la citoyenneté américaine est accordée à toute personne née sur le sol américain et découle en définitive du quatorzième amendement de la Constitution américaine.

afrikmag

Share Button
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Previous «
Next »

Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS SUIVRE

PLUBLIREPORTAGE

SEXUALITE

CONFIDENCE