Femmes au boulot: Pas de promotion sans un tour à l’hôtel!

  • by Moussa Diawara
  • 30 Days ago
  • 1

Pour grimper les échelons, des femmes sont souvent confrontées aux harcèlements de leur supérieur. Difficile selon elles de refuser les avances de ces derniers sous peine de ne pas évoluer dans l’entreprise et voir d’autres occupées les mêmes postes sans compétence professionnelle mais plutôt personnelle.

C’est une évidence dans certaines entreprises dont des femmes sont victimes. Les postes se gagnent dans les chambres d’hôtel et non par mérite.

Après des années de travail et de sacrifice, certains patrons sortent la fameuse phrase » on va se reposer à l’hôtel avant que je signe la lettre ». C’est ce qui ressort des témoignages de certaines femmes victimes qui ont décidé de lever le voile sur ce sujet.

Bintou Doumbia, agent dans une micro-finance, a accepté de nous raconter son calvaire au quotidien. Travaillant rigoureusement depuis 5 ans dans la même micro-finance, elle n’arrive pas à occuper un poste plus élevé à cause de son refus de se soumettre au règle du jeu, c’est-à-dire accepter un diner avec son chef avant d’être promu. Mariée et mère de deux enfants, elle affirme que certaines de ces stagiaires occupent des postes mieux payés alors qu’elle est plus compétente et qualifiée selon ses dires. Pour Bintou, cette situation est invivable, car ses anciennes stagiaires lui manquent de respect et son chef la harcèle sans cesse. Cependant, elle compte garder son poste que d’accepter les avances de son chef.

Contrairement à Bintou, Rahissa est en quête d’un nouveau job. Commerciale dans une agence de communication, elle avoue que son métier demande beaucoup d’effort et de sacrifice raison pour laquelle elle n’arrive pas à entretenir une relation de couple sure de long terme. Hormis ce fait, elle affirme que ses anciens conjoints se plaignaient du fait que son Chef l’appelle tout le temps sans tenir compte de l’heure et du jour. Ce comportement de son chef a commencé le jour où elle a demandé à être Directrice Commerciale. D’après ses propos, son chef lui a fait un essai de trois mois puis l’a invité au restaurant pour un diner d’affaire après. Toute contente, elle se rend au lieu du rendez-vous et se rend compte que le planning a changé. Au lieu d’un diner d’affaire au restaurant de l’hôtel, son chef a fait une réservation de chambre. Sans comprendre ce qui se passait, elle suivit son chef dans la chambre sans poser de question. Son chef lui tend son nouveau contrat non signé, et lui dit, qu’elle sait ce qui lui reste à faire. Ayant finalement compris le message, elle décide de partir et le lendemain elle trouve son assistante promu Directrice Commerciale à sa place et depuis son chef fait de sa vie un calvaire. Son objectif est finalement de voir Rahissa devenir sa femme, c’est pourquoi il se fait passer pour son fiancé à chaque fois qu’il l’a voit avec un autre homme. A cause d’une histoire de promotion, elle n’a pas de tranquillité d’esprit.

Notre troisième victime qu’on va nommer H D, a préféré garder l’anonymat. En service depuis 8 ans, H D affirme avoir fait 3 ans de stage avant d’être embauchée grâce à une connaissance. Après 5 ans, sa promotion tant attendue arriva, accompagner des conditions qui laissent à désirer. D’après elle « Pas de promotion sans payer le péage, qui coûte un week-end à l’hôtel ». En plus de cela, à chaque mission elle devra accompagner son chef pour lui tenir compagnie, et en fin, elle doit être disponible pour lui à tout moment. Elle avoue qu’avec ces conditions, elle ne pourra pas accomplir ses nouvelles fonctions.

En effet avoir une promotion est le rêve de tout employé. Cependant, il est à reconnaitre que l’accès à cette promotion peut être un parcours miné pour certaines femmes évoluant dans des entreprises où rien ne se fait pour rien.

Source: Malijet

Share Button
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Previous «
Next »

Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport

1 Comment Already

  1. Je pense bien que ce fléau ne se retrouve pas seulement dans les lieux de travail c’est à dire dans les entreprises, ça existe beaucoup plus dans les écoles, c’est à dire les lycées,et plus bcp dans les Universités.pour certifié cela, une amie à moi à été victime à celà par rapport à une note que le professeur décide en dehors d’un rendez-vous s#x, elle ne validera pas cette matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS SUIVRE

PLUBLIREPORTAGE

SEXUALITE

CONFIDENCE