Alpha Condé rassure: « en aucun cas les mines guinéennes ont été hypothéquées ou réservées exclusivement aux sociétés chinoises »

Animant un point de presse, samedi, 16 septembre au Palais Sékhoutouréya, le président de la République, le Pr Alpha Condé a, indiqué qu’en aucun cas les mines guinéennes ont été hypothéquées ou réservées exclusivement aux sociétés chinoises, dans l’accord de financement d’un montant de plus de 20 milliards de dollars sur 20 ans, conclu récemment entre la Chine et la Guinée.

« Non, il n’y a eu, ni troc ni hypothèque des ressources minières du pays ; ce sont les revenus de l’Etat dans l’exploitation qui serviront à rembourser progressivement les financements accordés. Les entreprises chinoises évolueront aux côtés d’autres déjà présentes sur le terrain dont les revenus en faveur de l’Etat n’entrent pas dans le cadre de l’accord avec la Chine. Les entreprises chinoises s’installeront dans les mêmes conditions que les autres déjà présentes, définies dans le code minier », a rassuré, le président Alpha Condé.
Poursuivant, le chef de l’Etat a souligné que les américains, à travers la Compagnie des bauxites de Guinée (CBG) ; les russes, par le biais de RUSSAl ; les émiratis avec Global alumina corporation (GAC) ; la France représentée par United mining supplie (UMS) et Alliance minière responsable (AMR) ; l’Angleterre, sous le label Alufer ; l’Inde dont une société Ashapura vient de conclure un partenariat avec la SOGUIPAMI, sont et resteront présentes en Guinée et d’autres sociétés du même type sont également attendues.

« Avec cet accord historique, nous allons mettre en valeur nos potentialités minières au profit de l’amélioration des conditions de vie des populations, pour le développement et l’émergence de notre pays. Et ce n’est pas prévu que le montant soit totalement décaissé ni maintenant, ni après. Ce sont des projets présentés qui remplissent les critères bien définis qui seront financés au fur et à mesure qu’ils seront présentés et acceptés. Ce n’est donc pas du cash flow que le gouvernement a à sa disposition et qu’il pourrait utiliser à sa guise », a fait savoir le Pr Alpha Condé.

S’agissant du montant de l’accord, le président de la République a précisé que l’enveloppe prévoit plus de 20 milliards de dollars sur 20 ans dont un milliard disponible chaque année pour le financement des projets d’infrastructures à travers le pays avec 3 milliards USD déjà disponibles pour la première phase de l’accord de financement.

Parmi les grands projets retenus pendant cette première phase, il cite la construction de la route Coyah- Mamou et Dabola, pour un montant de 400 millions de dollars US, l’extension de l’université Sonfonia, l’extension et la modernisation du port autonome de Conakry, la construction de 200 kilomètres de voiries urbaines dans la ville de Conakry, pour une enveloppe de 220 millions de dollars.

Le président de la République a également réitéré sa détermination à porter le taux de croissance de la Guinée à deux chiffres. Pour se faire, il entend impulser une nouvelle dynamique à l’économie nationale avec le financement de plus de 1, 5 milliards de dollars US dans les secteurs de développement et de croissance notamment, les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de l’énergie, du transport, des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Sékou Oumar Gack

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport