Affaire Tablette: Les vérités crues de Ahmed Sékou Traoré

Le forum de l’étudiant au cours du quel les étudiants ont réclamé à Alpha Condé l’une de ses promesses de campagne : « Une tablette, un étudiant » suscite encore désolation et indignation chez certains guinéens.

« Ça été une grande déception », déclare Ahmed Sékou Traoré, activiste du front citoyen.

Selon lui, le président n’a payé que les frais de ce qu’il a instauré. « Il prend les promesses pour de la blague. Le président n’a pas de considération pour les guinéens.il prend le guinéen pour un jouet. Parce qu’il sait que quand le guinéen n’a pas d’argent il perd sa dignité», étaye t-il son argument.

A en croire cet ancien membre du parti au pouvoir (Rpg arc-en-ciel :ndlr), le problème de tablette qui se pose est une longue histoire. Il précise par la suite que l’incident du palais était un piège minutieusement préparé contre Alpha Condé.

« Le président s’est prêté au jeu. Et les jeunes ont réussi  », argue t-il.

Même s’il soutien que c’était une opération de charme, Ahamed S.Traoré reconnait qu’en vérité, en dépit de son caractère politique, il y avait quelques stands dans certaines universités comme Sonfonia qui semblaient s’occuper de la distribution de tablettes.

« Il faut qu’on cesse d’importer des projets dont on a pas la maitrise. Le président se laisse rouler par ses ministres qui fabriquent des projets qu’on lui donne comme slogan de campagne. C’est pour quoi cette affaire de tablette l’a pris à la gorge », soutient-il.

« Aujourd’hui, sur l’internet on a transformé ses phrases. Le monde entier va se moquer au moment où nous avons la présidence de l’UA. C’est une humiliation faite en présence de la présidente de la jeunesse africaine. ça va porter sur nous longtemps », regrette t-il.

Et mieux, : « Pour longtemps, quand un guinéen parlera devant quelqu’un on lui dira, tu l’as ferme, parce que vous êtes mal éduqué, votre propre président l’a dit », persiste t-il encore sur la porté à long terme des mots du président Condé.

« Il faut que le président arrête. Qu’il sache qu’il est confondu à ce peuple », termine t-il sa réaction.

Moussa Diawara

 

 

 

 

 

 

 

Moussa Diawara
Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport