• Homepage
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Dinguiraye : les premières actions du Préfet Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo rassurent !

Dinguiraye : les premières actions du Préfet Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo rassurent !

  • by Moussa Diawara
  • 3 Years ago
  • 0

A moins de 6 mois après sa nomination comme Préfet de Dinguiraye, le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo a posé des actions qui ont rassuré certains cadres de cette préfecture, notamment le secrétaire général chargé des collectivités Faust Dopavogui qui a été l’un des plus proches de des préfets dans cette ville de la Haute Guinée.

Selon l’ancien secrétaire de l’Administration de la Cité Sainte d’Elhadj Oumar Tall, Faust Isak Dopavogui : « A l’arrivée de Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo à Dinguiraye, il a trouvé une caisse vide et la passation de service entre lui et le sortant le sieur Mouloukou Souleymane Camara en fait foi. Il a maintenant réussi là où d’autres ont échoué. D’abord à moins de 6 mois, il a rénové totalement le Bloc administratif préfectoral en changeant toutes les portes, les plafonds, une partie de la toiture et même installé de nouveaux bureaux en leur équipant de salons, de télévisions  et de chaises, l’inauguration des travaux va se faire bientôt par le Gouverneur de la Région administrative de Faranah », a-t-il entamé.

D’ajouter, l’actuel secrétaire général chargé des collectivités dira que : « la nomination du lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo a trouvé que la mise en place de la ligue préfectoral divisait les populations de Dinguiraye. Mais, il a réussi à éteindre ce grand conflit religieux de Dinguiraye. Ensuite, c’est à son arrivé que les contractuels de la préfecture au nombre de six qui n’étaient pas payé depuis belle lurette, ont commencé à percevoir le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), suivi de son appui aux différents services de cette préfecture leur permettant de fonctionner, des actes  qu’aucun préfet n’a eu à poser », témoigne-t-il.

Faust Dopavogui ne s’est limité seulement à ces différents actes déjà réalisés, il a aussi annoncé sur les démarches que mène l’actuel préfet, pour le bonheur des populations de Dinguiraye. « Chaque année, et surtout en hivernage certaines sous-préfectures sont coupées de la Commune urbaine. Cela, par manque de routes, c’est raison pour laquelle, par sa persévérance il a rencontré beaucoup de membres du gouvernement dont la Ministre des Travaux Publics qui a son tour programmé la route Selouma-Kalinko ; puis Dinguiraye-Diatiféré ; Dinguiraye-Gagnakaly ainsi que la construction d’un Pont sur le fleuve Bafing ».

Selon lui, les sites ciblés reçoivent déjà des visites d’entrepreneurs soumissionnaires. Pour ce cadre, « la population et l’ensemble des cadres de la préfecture promettent d’accompagner le préfet, le lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo, qui est engagé et déterminé à réussir le pari. Personne aujourd’hui à Dinguiraye ne peut contredire ces réalités tangibles et vérifiables. C’est d’ailleurs dans ce cadre, les maires ont demandé la mise en action des actions retenues lors du dernier Conseil Préfectoral de Développement (CPD).

Parlant de la passation des marchés jugés gré à gré par certains à l’absence de Faust Dopavogui, qui pourtant est le principal concerné. Il apporte des éclaircissements et donne plus de détails.  « J’étais à Conakry pour suivre mon traitement, à mon retour j’ai trouvé que la passation des marchés s’est effectuée au niveau des collectivités locales. Après un compte rendu de mes collègues, j’ai trouvé qu’il n’y a pas eu d’actions qui soient donné gré à gré. Aucune action n’a été proposée par aucune autorité préfectorale ; la sélection des actions a été faite dans les communes par un conseil communal tenu. Les cahiers de charges ont été confectionnés par une équipe de techniciens du SPD, (service préfectoral de développement) suivant les règles de l’art pour être vendu par les maires dans leurs différentes communes respectives. Le fond qui est resté après toutes les dépenses des années précédentes n’excède pas les 4 milliards de francs guinéens », a-t-il précisé.

Pour finir, il dira tout simplement : « la réalité reste la réalité, en toute sincérité, le lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo préfet de Dinguiraye n’est pas n’est pas un handicap pour Dinguiraye, mais plutôt un atout ».

Sékou Oumar Gack

 

Share Button
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Previous «
Next »

Journaliste reporter d'images, administrateur Gl à reporterguinee.net Aime le voyage, la lecture, la découverte et le sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS SUIVRE

PLUBLIREPORTAGE

SEXUALITE

CONFIDENCE